Les TMS: une maladie professionnelle qui touchent tous les secteurs

Les TMS (Troubles Musculo-Squelettiques) sont provoqués par la répétition de gestes réalisés dans de mauvaises postures provoquant des tensions et flexions des muscles. Ces mauvaises habitudes entraînent plusieurs troubles dont des douleurs dans le dos et aux niveaux des articulations.

L'industrie et les TMS

Le secteur de l’industrie est le premier secteur par les TMS, ils représentent 9 maladies professionnelles sur 10, soit 10 millions de jours d’arrêt de travail par an*.
Ces maladies professionnelles sont provoquées essentiellement par des mouvements de gestes répétitifs, le port de charges trop lourdes, les vibrations, mais aussi une mauvaise manipulation. Les douleurs sont localisées aux niveaux des poignets, des épaules, du dos et des coudes.

Plusieurs solutions sont possibles:
– L’adaptation des tâches pour le travailleur: réfléchir à adapter les tâches pour éviter les risques de TMS
– L’aménagement de l’environnement de travail: réfléchir à adapter l’ensemble de l’environnement pour travailler en sécurité, et éviter les mouvement non essentiels et à risques
– Adapter l’équipement à la personne pour la réalisation des tâches

Quelques exemples:
Automatisation de certains circuits logistiques: (vidéo de la #SEST IDF) Lien de la vidéo

Utilisation de Chariots à poids constant:

Le secteur Tertiaire et les TMS:

L’autre secteur le plus touché, c’est le secteur tertiaire !
A titre d’exemple, une récente étude de MFP service* à constaté que 70 % des fonctionnaires souffrent de TMS. Cela affecte aussi bien la vie privée que la vie professionnelle pour 62 % des fonctionnaires.Parmi ces 70 % des fonctionnaires :
– 48 % se plaignent de douleurs au dos.
– 33 % se plaignent de la nuque.
– 32 % se plaignent des douleurs aux niveaux des épaules.

Les TMS ont provoqué durant l’année précédente 1 arrêt de travail pour maladie professionnelle sur 5 dans le secteur tertiaire.

Les causes de ces troubles musculo-squelettiques sont multiples dans ce secteur d’activité:
– Optimisation du poste de travail
– Le travail sur écran: la fatigue visuelle, un écran mal placé, une mauvaise qualité de l’image
– La hauteur de l’écran mal réglée ou mal positionné
– Le clavier et la souris trop éloignés
– Une souris inadaptée (syndrome du canal carpien)
– Le siège de travail mal réglé et les mauvaises habitudes de postures
– Les contenues des tâches trop monotones
– Une éclairage inapproprié
– Confort acoustique insuffisant ou inexistant

Pour limiter les risques de TMS, Équilibre ergonomie mets en place plusieurs solutions disponibles sur le catalogue:

-Des sièges ergonomiques adaptés à chaque morphologie (page 4 à 43)
(lien nos sièges ergonomique)

– Des postes de travail ergonomique (page 44 à 53)
(lien des postes de travail ergonomique)

– Accessoires tels que les pupitres, les souris et clavier ergonomique, les support de bras, les supports écran (page 54 à 83)
(lien des accessoires complémentaire / accessoires informatiques)

Notre démarche est la suivante:

* Voir l’article MFP Service: cliquez ici

*voir l’article Manutan: cliquez ici